BIENVENUE SUR ESTACWEB.COM


Pour vous enregistrer, c'est simple et gratuit.
JE M'INSCRIS
Votre inscription sera confirmée sous 24h maximum.


Pour vous connecter, rendez-vous de ce côté.
JE ME CONNECTE

Benjamin Nivet ( jan 2002-2007; 2012-2019)

Milieu de terrain - 41 ans - Au club depuis : Juin 2012 (Ancien club : Caen)

Les anciennes gloires (ou pas) de l'ESTAC. Retrouvez toutes les fiches joueurs des anciens joueurs de l'ESTAC : Blaise Matuidi, Djibril Sidibé, Corentin Jean...

Doit-on proposer une prolongation à B.Nivet avec reconversion dans le staff?

OUI
97
87%
NON
14
13%
 
Nombre total de votes : 111

Avatar du membre
Tomass-10
Site Admin
Site Admin
Messages : 3837
Enregistré le : 19 mars 2006, 14:17
Localisation : Romilly sur Seine
Contact :

Benjamin Nivet ( jan 2002-2007; 2012-2019)

Message par Tomass-10 » 06 sept. 2012, 23:22

:

Image

[10]
Benjamin
NIVET


Nationalité : Française
Age : 41 ans
Né le : 2 janvier 1977 à Chartres
Taille : 1.78 m
Poids : 75 kg
Poste : Milieu
Au club depuis : Juin 2012 (Ancien club : Caen)
Fin de contrat : Juin 2019

> FICHE JOUEUR <

Avatar du membre
Tristanestac
International
International
Messages : 5013
Enregistré le : 18 sept. 2005, 20:03
Localisation : Pas Troyes

Message par Tristanestac » 28 déc. 2012, 08:23

Dans un sens, je comprends tout à fait qu'une saison (enfin demie pour l'instant) comme on a fait "dégoûte" un peu le joueur... On a vraiment pas eu de chance durant cette demi-saison, entre les blessures à foison, les joueurs adverses qui marquent leur but de l'année face à nous et la défense qui ne se concentre pas assez longtemps, on aurait facilement pu accrocher un milieu de tableau. Mais bon, Nivet est un joueur clé dans notre effectif, notamment en tant que meilleur buteur...
MASONI DEMISSION

Avatar du membre
gayotremi
International
International
Messages : 5657
Enregistré le : 06 févr. 2006, 10:10

Message par gayotremi » 03 janv. 2013, 09:10

Il y a 11 ans, en janvier 2002, Alain Perrin s'apprêtait à convaincre Benjamin Nivet de signer à l'Estac. Il y a 11 ans, Benjamin venait d'avoir 25 ans...

Onze ans après, ce mercredi 2 janvier, le meneur de jeu troyen accomplit sa 7e saison sous les couleurs troyennes, est toujours aussi performant et célèbre son 36e anniversaire. Et c'est l'ensemble du club qui, à cette occasion, lui adresse tous ses souhaits.

Bon anniversaire Mr nivet !
allez l'estac

Avatar du membre
gayotremi
International
International
Messages : 5657
Enregistré le : 06 févr. 2006, 10:10

Message par gayotremi » 12 janv. 2013, 17:46

:fande:
allez l'estac

le gégé
Contributeur
Contributeur
Messages : 6636
Enregistré le : 14 nov. 2005, 19:02

Message par le gégé » 12 janv. 2013, 19:33

En 19 matchs, il a déjà marqué autant de buts ( 7 ) que la saison dernière à Caen en 33 journées !!
Vat-il nous refaire la même saison que celle de 2004/2005 (12 buts) alors que nous étions en L2 ???

En tous cas Bravo Benji. :pouce: :wink:

Image

soho10
Espoir
Espoir
Messages : 920
Enregistré le : 02 janv. 2011, 19:17

Message par soho10 » 12 janv. 2013, 19:58

j'espere vraiment qu'on le gardera 1 an de plus quel que soit le division dans laquelle on sera. Il peut nous apporter encore beaucoup.

Avatar du membre
Mlledu10
Pro
Pro
Messages : 1629
Enregistré le : 30 déc. 2010, 18:44

Message par Mlledu10 » 26 janv. 2013, 14:23

Nivet: "Pas de limite"

Benjamin Nivet ne se fixe "pas de limite d'âge".

Alors qu'il vient de fêter son 36e anniversaire, Benjamin Nivet n'a "pas de raison d'arrêter" et n'exclut pas de "jouer encore à plus de 40 ans". Mais l'inoxydable numéro 10 troyen veut d'abord sauver son club de la relégation, une mission maintien qui se poursuit samedi face à Brest pour le 19e de Ligue 1: "On n'a plus le temps, mais on y croit."

Benjamin, après deux défaites en Ligue 1, on imagine que cette qualification pour les huitièmes de finale de la Coupe de France, à Fontenay-le-Comte (0-5), a dû faire beaucoup de bien au groupe ?

Vu notre situation, on se prend vraiment au jeu de la Coupe de France. Ce n'est pas une compétition qu'on veut négliger, bien au contraire. On a envie, comme tout club de l'élite, d'aller au bout. Et puis on s'en est bien sortis sur ces deux matches face à des CFA. Ce n'est jamais évident et c'est bien de l'avoir fait. Ça permet aussi à d'autres joueurs de se montrer, ça montre qu'on a un groupe actif où il n'y a pas que les titulaires qui jouent. Ça créé une émulation au sein du groupe.

Samedi vous accueillez Brest, une équipe dont vous ne devez pas garder un très bon souvenir après le scénario du match aller, avec ce but inscrit par Geoffrey Dernis à la 94e minute (2-1)...

Notre première partie de saison a été assez frustrante au niveau des résultats, et ce match à Brest était peut-être l'un des plus frustrants. On prend un but à la dernière minute, alors que même avec un nul on aurait été déçus... Aujourd'hui, on reste sur deux matches, face à Lyon et à Lorient, où on aurait mérité mieux. On fait des bonnes prestations mais on en sort encore, malheureusement, avec zéro point. Donc on se dit parfois qu'on aurait peut être préféré en avoir plus et moins bien jouer...

Tout le monde souligne d'ailleurs la qualité de votre jeu. Commente expliquez-vous que cela ne se concrétise pas dans vos résultats ?

C'est vrai que cette saison, c'est paradoxal. Parce que je prends beaucoup de plaisir sur le terrain et que ça joue bien, mais au final on ne prend pas de points. C'est difficile. On est quand même des compétiteurs et l'important, c'est de remporter des victoires. Après, je pense qu'on manque cruellement d'efficacité. On n'est peut être pas assez tueurs. Mais en tout cas, il faut qu'on garde notre jeu. Parce que c'est notre force. Je suis persuadé que c'est grâce à ça qu'on arrivera à prendre des points. Et puis, on ne peut pas jouer contre nature. Ça peut marcher sur un ou deux matches, mais pas sur dix-sept. Il faut continuer comme on le fait, en en faisant forcément plus, parce que ce n'est toujours pas assez.

L'exemple d'Ajaccio, qui s'était maintenu en Ligue 1 alors que le club corse occupait encore la 20e place, avec 15 points, à l'issue des matches allers, peut-il être une source d'inspiration, vous qui comptez aujourd'hui 7 points de retard sur le premier non-relégable ?

C'est sûr qu'Ajaccio a réussi cette performance alors qu'ils étaient vraiment décrochés. Là on voit bien que Sochaux, qui vient d'enchaîner deux victoires, s'est tout de suite remis en selle. Donc forcément, on sait très bien que dans la situation où on est, on n'a plus le temps. Les statistiques disent qu'on a plus de chances d'aller en L2, mais on y croit. On a encore cet espoir. Maintenant, on sait surtout que notre salut passera par une ou plusieurs séries. Il faut qu'on enchaîne. On n'a pas le choix. L'avantage, c'est qu'on reçoit pas mal d'équipes qui sont dans notre partie de tableau. Et c'est surtout ces matches-là qu'il faudra réussir.

"Je me connais beaucoup mieux"

Un objectif que vous devrez accomplir sans votre désormais ex-capitaine Mounir Obbadi, qui vient de s'engager avec Monaco. Comment ce départ a-t-il été ressenti au sein du groupe ?

Ça faisait un petit moment que Mounir était au club. Et il avait une place importante tant au niveau sportif, puisqu'il était notre détonateur au niveau du jeu et qu'il touchait énormément de ballons, qu'au niveau humain, parce qu'il était vraiment très apprécié dans le vestiaire. Donc quand on se sépare d'un joueur comme ça, c'est toujours émouvant. Mais on sait très bien que c'est aussi une bonne chose pour lui. Il le mérite.

Vous auriez pu être tenté, si une telle offre s'était présentée ?

Dans le cas de figure de Mounir, n'importe quel joueur, avec la proposition qu'il a reçue de Monaco, aurait aussi été amené à réfléchir. Mais moi je ne me prends pas la tête avec mon contrat (Il a signé pour une année, reconductible en cas de maintien, ndlr). J'essaie de vivre au jour le jour, de prendre du plaisir en match et à l'entraînement. La seule chose que j'ai en tête c'est de réussir l'objectif du maintien.

Justement, avez-vous des regrets par rapport à des choix de carrière et le fait de ne pas avoir eu l'opportunité d'évoluer dans des grands clubs ?

C'est sûr que c'est quelque chose que j'aurais bien voulu vivre. Jouer le haut de tableau de Ligue 1, la coupe d'Europe,... Mais c'est du passé. Maintenant, il y a une chose qui me tient à coeur, même s'il ne me reste plus beaucoup d'années, c'est de gagner une coupe, et en particulier la Coupe de France. On est encore en lice. Je n'ai jamais eu la chance d'aller trop loin dans la compétition. J'ai encore ce petit rêve dans ma tête...

Je pense à Javier Zanetti

Vous évoquiez le nombre d'années qui vous reste à jouer. Avec 7 buts inscrits cette saison en championnat, tous à domicile, vous avez déjà égalé votre record de réalisations en Ligue 1. Est-ce qu'on peut dire que vous vous bonifiez avec l'âge ?

Déjà, j'espère vite débloquer mon compteur à l'extérieur. Mais c'est vrai que je me sens vraiment bien. Avec l'âge, on acquiert de l'expérience et il y a d'autres paramètres qui rentrent en jeu. C'est sûr que physiquement, j'ai eu mes meilleures années à 27-28 ans. Mais je suis encore bien, tant au niveau physique que mental. Et l'expérience fait que je me connais beaucoup mieux, c'est vraiment un plus.

Vous venez de fêter votre 36e anniversaire. Ressentez-vous le manque de crédit parfois accordé aux footballeurs trentenaires en France ?

En France, c'est vrai que c'est particulier par rapport à ça. C'est un frein pour les clubs d'avoir des joueurs de plus de 30 ans. Mais moi je pense que c'est surtout par rapport à la physiologie de chaque joueur. Il y en a qui peuvent jouer plus longtemps que d'autres. C'est le cas dans d'autres pays où certains jouent encore à plus de 40 ans, je pense à Javier Zanetti. C'est pour ça que je ne me fixe pas de limite d'âge. Tant que je me sens bien, j'ai envie de continuer.

On peut donc vous imaginer encore jouer en professionnel après 40 ans ?

(Rires) Franchement, je ne sais pas. On verra, l'avenir nous le dira. Mais comme je vous le disais, je me sens encore très bien. Après, comme c'est souvent le cas, on signe des contrats d'un an et puis on voit chaque année si le joueur est performant et si on continue. C'est mieux comme ça. Et moi, je n'ai pas de raison d'arrêter...

Source : maville.com Brest

Avatar du membre
gayotremi
International
International
Messages : 5657
Enregistré le : 06 févr. 2006, 10:10

Message par gayotremi » 27 janv. 2013, 00:10

C'est le moment de le prolonger !!!
allez l'estac

Avatar du membre
Kevin-10
International
International
Messages : 8595
Enregistré le : 25 juil. 2008, 15:06

Message par Kevin-10 » 27 janv. 2013, 10:47

gayotremi a écrit :C'est le moment de le prolonger !!!
Il sera automatiquement prolongé d'un an en cas de maintien.
:evil: Masoni Démission :evil:

troyenetchampenois
Pro
Pro
Messages : 1575
Enregistré le : 05 févr. 2011, 14:11

Message par troyenetchampenois » 17 févr. 2013, 13:44

2 buts encore hier soir.
Trève de plaisanterie. Enorme joueur de 36 ans, offensif au bon endroit et malheureux sur le defensif.
Comparé au suédois de la capitale, je ne pense pas que Zlatan marquera un csc, pas assez travailleur pour le defensif.
Nivet maintient nous en ligue 1 et profites-en l'année prochaine.
3,6 km du SDA

le gégé
Contributeur
Contributeur
Messages : 6636
Enregistré le : 14 nov. 2005, 19:02

Message par le gégé » 17 févr. 2013, 13:55

Pour un garçon que beaucoup voyaient remplaçant d'obaddi, il est vraiment incroyable et increvable le vieux !!
8 buts c'est déjà fabuleux, il va finir à combien ?? Image

Avatar du membre
Mlledu10
Pro
Pro
Messages : 1629
Enregistré le : 30 déc. 2010, 18:44

Message par Mlledu10 » 17 févr. 2013, 13:59

RESPECT Monsieur Nivet !! :fande:

Répondre