Toute l'actualité des Transferts de l'ESTAC dans un forum dédié.
Rubrique TRANSFERTS accessible aux connectés uniquement.
Cliquez ici pour accéder à la rubrique.
_____________
Si vous rencontrez des difficultés à vous connecter, videz le cache de votre navigateur en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + F5 de votre clavier.

[Séniors Régionales Féminines] Saison 2017/2018

Toute l'actualité de l'ESTAC...

Modérateurs : edo, Toon, Tomass-10, snoopy45

Avatar du membre
turtle
Contributeur
Contributeur
Messages : 13663
Enregistré le : 18 févr. 2004, 15:01

Re: [Séniors Régionales Féminines] Saison 2017/2018

Message par turtle » 10 juin 2018, 17:40


:

Kevin-10 a écrit :
10 juin 2018, 17:09
Kevin-10 a écrit :
29 avr. 2018, 19:41
Trop fortes pour leur championnat mais trop faibles pour la montée via les barrages.
Toujours la même histoire.
Les hommes montent et redescendent aussitot mais les féminines ne montent même pas comme ça ça va plus vite et ça fait des économies ce qui plait au président.



Avatar du membre
Squalo
Pro
Pro
Messages : 2537
Enregistré le : 14 janv. 2003, 19:50
Localisation : Troyes

Message par Squalo » 10 juin 2018, 18:05


Chaque année c est la même histoire elles collent des peignées toute la saison dans leur championnat en bois et se font dezinguer en barrage.



palexandre
International
International
Messages : 7195
Enregistré le : 12 août 2010, 00:54

Message par palexandre » 10 juin 2018, 19:15


Les filles sont finalement à la hauteur des gars... Pas de jaloux.



troyenetchampenois
Pro
Pro
Messages : 1352
Enregistré le : 05 févr. 2011, 14:11

Message par troyenetchampenois » 10 juin 2018, 20:53


Un championnat du Grand Est (même limité en nombre, cause budget) est nécessaire afin d’aguerrir les filles de l'ESTAC et des autres clubs de la Grande Région, ayant de l'ambition.


3,6 km du SDA

Avatar du membre
djmaxdu10
Pro
Pro
Messages : 2460
Enregistré le : 01 févr. 2011, 11:39
Localisation : Dampierre

Message par djmaxdu10 » 11 juin 2018, 13:10


BARRAGE FÉMININS D2 : L'ESTAC PREND LA LEÇON
LUNDI 11 JUIN 2018

Montauban a pris ce dimanche après-midi à Henri-Terré une grosse option sur son maintien en D2. Les 10es du groupe B de 2e Division se sont imposées 4-0 aux dépens de l’Estac et ont mérité ce succès. Les Montalbanaises sont apparues en effet plus matures, avec un peu plus d’expérience après une première saison au second niveau du football français féminin. Emmenées par une remarquable Charlotte Fromantin, leur meilleur élément, les joueuses du Tarn-et-Garonne ont pourtant mis une mi-temps pour prendre la mesure d’une formation troyenne combative, volontaire et entreprenante, qui joua tous les coups à fond mais qui n’arriva pas à faire la différence qu’elle aurait dû faire avant d’effectuer dimanche prochain le long déplacement à Montauban pour disputer la match retour. Si la supériorité montalbanaise est évidente, on regrettera pourtant que les joueuses de Thierry Blanchot aient été privées d’une égalisation possible, ne bénéficiant pas, à un moment clé du match, d’un pénalty qui semblait manifeste, sauf pour l’arbitre. Cette décision, si elle n’aurait probablement pas modifié le verdict final, n’en a pas moins causé un certain désarroi dans les rangs locaux qui aura précipité la défaite troyenne pour donner une trop grande sévérité au score.



Préparation intense et mise au vert

Elles avaient pourtant mis beaucoup d’application dans leur préparation de cette double confrontation contre Montauban pour réussir enfin à accéder à l’échelon supérieur auquel elles aspirent depuis si longtemps. Après une semaine intense d’entraînement qui avait suivi leur qualification du premier tour contre Saint-Vit, elles s’étaient retrouvées toutes ensemble samedi soir pour une mise au vert exceptionnelle et inédite, dînant au Centre Sportif de l’Aube, suivant sur l’écran géant de l’amphithéâtre la rencontre France-Etats-Unis avant de passer la nuit au Centre de Formation. Après les séances vidéo, les causeries du coach, le déjeuner matinal, elles possédaient toutes les conditions et tous les atouts pour réussir.

En présence de Philippe Coudrot, président de l’Association, elles avaient abordé la rencontre de façon prudente, le temps certainement de jauger une équipe adverse qu’elles découvraient malgré toutes les informations qui leur avaient été données. Les joueuses de D2 étaient un peu dans le même cas de figure d’ailleurs. Le match mettait donc un peu de temps avant de s’emballer. Le premier corner était visiteur à la 6’ quand Mélissa Naudot contrait un centre de la gauche de Herbaut. Montauban s’installait et Charlotte Fromantin, bien positionnée, était à deux doigts de reprendre un nouveau centre de la gauche (7’).

Plus de maîtrise à Montauban

La première escarmouche troyenne survenait à la 12’ quand Charlotte Bertholle alertait Orokia Sissoko dans la profondeur, provoquant la sortie de la gardienne visiteuse pour enrayer l’action locale. Trois minutes plus tard, on retrouvait les deux mêmes joueuses troyennes mais pour des rôles inversés : de son côté droit, Orokia centrait pour Charlotte qui écrasait malheureusement sa reprise. Puis Cynthia Cabaup tentait une frappe, hélas trop aérienne (18’). On était là au cœur d’un moment fort troyen et Sirine Mimouna poussait à fond son action pour venir échouer sur la gardienne visiteuse, un nouvelle fois bien sortie (23’). Les joueuses de Soraya Belkadi vont reprendre le contrôle du match. Un ton technique au-dessus des Troyennes, elles réussissent mieux dans la circulation du ballon, dont elles reprennent la possession. L’Estac en est réduite essentiellement à défendre. Elle a davantage des difficultés à relancer et bien des ballons sont dégagés sans trouver preneuses. Kimberley Maître, la gardienne troyenne, stoppe parfaitement un coup-franc excentré côté gauche à 20 mètres de Charlotte Fromantin (28’). La même Charlotte Fromantin la menace de nouveau à la 37’ d’une tête décroisée non cadrée à la conclusion d’un coup-franc. La frappe de Karine Pavailler, un peu lointaine, passe à gauche du but troyen (44’). Avant la pause (45’ +1), on retrouve Charlotte Fromantin pour un retourné que capte bien Kimberley Maître. A la mi-temps, rien n’est joué. L’Estac ne fait pas de complexe contre une formation visiteuse qui cependant affiche une meilleure maîtrise.

Pénalty refusé à l’Estac

Et cette maîtrise, les Montalbanaises vont la concrétiser d’entrée au retour des vestiaires. Si l’Estac commet la première action notable de la seconde période quand Marine Fromantin assure sa sortie au-devant de Sirine Mimouna lancée par Charlotte Bertholle (46’), ce sont les visiteuses qui trouvent l’ouverture sur une frappe magistrale de la gauche de Karine Pavailler qui va terminer sa course au second poteau (48’). Mis en confiance, Montauban insiste et un nouveau coup-franc de Charlotte Fromantin, des 30 mètres, excentré à droite, est détourné par Kimberley Maître avant qu’elle le maîtrise (52’). Mais à la 56’, Cynthia Cabaup place Orokia Sissoko sur orbite, plein axe. Celle-ci se retrouve seule, conduit son ballon parfaitement pour aller se présenter en face à face avec la gardienne visiteuse. Elle vient d’entrer dans la surface quand Sandra Bima revenue derrière elle accroche sa jambe d’appui. Il n’y a pas pénalty plus flagrant et comme la faute est commise par la dernière défenseure, la sanction doit s’accompagner d’un carton rouge… A la stupéfaction générale, l’arbitre ne bronchera pas : pas de pénalty, pas de faute, pas de carton… Qu’en aurait-il été si la sanction avait été accordée, l’égalisation obtenue et les visiteuses réduites à dix ? On ne le saura jamais, mais probablement que l’écart n’aurait pas été le même.

Une addition trop salée

L’Estac obtient un coup-franc à la 58’ que Mélissa Naudot tire dans les bras de la gardienne. Deux minutes plus tard, c’est au tour de Montauban de bénéficier d’un coup-franc à 40 mètres. Frappé par Charlotte Fromantin, le ballon s’engouffre sous la barre de Kimberley Maître. A 2-0, Montauban commence à croire à son maintien. Pour les filles de Thierry Blanchot, après l’affaire du pénalty, ce second but fait mal. Montauban va profiter de ce désarroi local. Marion Braunwart oblige la gardienne troyenne à se coucher pour maîtriser en deux fois sa tentative (72’). Dans la minute qui suit, c’est un peu la panique devant le but de l’Estac, ce dont va profiter Charlotte Herbaut pour inscrire de près le 3e but montalbanais. A cet instant, on peut s’inquiéter pour l’Estac KO debout. D’autant que Charlotte Fromantin, décidément, ne paraît pas rassasiée. Sa frappe passe heureusement à droite (75’). Nasrine Daoudi, elle, cadre, mais Kimberley est sur la trajectoire (80’). Laura Espinasse Devidas aura plus de réussite à la 83’ en reprenant un centre de la droite : 4-0 ! L’addition est salée et comme si ça ne suffisait pas, l’arbitre adresse un généreux second carton jaune à Katelyne Annequin à la 89’, qui, bien-sûr, vire au rouge. Les Troyennes s’offriront un baroud d’honneur pour, au moins, réduire la marque, et obtiendront, coup-sur-coup (90’+3), deux coups-francs, tirés par Mélissa Naudot. Sur le premier, la gardienne visiteuse renverra le ballon des deux poings. Sur le second, elle sera battue, mais sauvée par sa barre transversale. Quand ça ne veut pas ! Les Troyennes se déplaceront à Montauban dimanche avec l’unique objectif de faire honneur à leur club et à leur maillot. Sur les dix dernières saisons, c’est la septième fois qu’elles échouent en barrages…



La réaction de Thierry Blanchot

« Je pense que nous avons produit une bonne première mi-temps. Nous étions bien en place. Les filles ont donné le maximum. Il nous aurait fallu produire la même intensité durant les 90 minutes. Mais notre niveau ne nous a permis de le faire que seulement pendant 45. On peut toujours revenir sur les faits de jeu comme cette grosse faute sur Cynthia Cabaup en première mi-temps ou sur le pénalty sur Orokia Sissoko qui aurait pu nous permettre d’égaliser. On se serait alors un peu plus accroché. On aurait certainement fait preuve de plus de ressources morales et physiques. Et puis, ça plombe le match retour : aller le jouer malgré une défaite 2-1 ou 3-1, ce n’est pas comme y aller après avoir pris 4-0 ! De plus, on perd une joueuse sur un 2e carton jaune sévère. Ça ne s’imposait pas, surtout à la 89’. Mais on ne peut pas se cacher derrière un arbitrage moyen. Je n’ai rien à reprocher à mes joueuses. Elles se sont battues et ont toujours cherché à donner ce qu’elles ont donné. Je me doutais qu’on ne tiendrait pas 90 minutes sur un rythme élevé. On a manqué de maturité et d’expérience. Les joueuses, dans leur grande majorité, sont jeunes. On va maintenant aller jouer à Montauban pour représenter dignement nos couleurs, avec fierté, et certainement pas en victimes. C’est la fin d’une aventure et d’un cycle. »

La fiche du match

Estac-Montauban FCTG : 0-4 (0-0)

Complexe Sportif de l’Aube « Henri-Terré » - 200 spectateurs environ – Arbitre : Rachid Chandouri, assisté de Bilel Boulemkhen et Antony Perez.

Buts : Pavailler (48’), Charlotte Fromantin (60’), Herbaut (73’) et Espinasse Devidas (83’) pour Montauban.

Avertissements : Annequin (38’), Sissoko (39’) et Stépien (42’) pour l’Estac, Exposito (58’) et Charlotte Fromantin (78’) pour Montauban.

Expulsion : Annequin (89’ second avertissement) pour l’Estac.

Estac : Maître – Annequin, Naudot, Giovannini (Fèvre 83’), Guiguet – Stépien (cap.), Adam – Sissoko (Rollin 65’), Cabaup, Mimouna (Millet 77’) – Bertholle. Entraïneur : Thierry Blanchot.

N’a pas participé : Bouton.

Montauban FCTG : Marine Fromantin (cap.) – Sanchez (Racon 88’), Bima, Artus, Espinasse Devidas – Braunwart, Exposito, Pavailler (Benech 77’) – Herbaut (Rebus 86’), Charlotte Fromantin, Daoudi.


Fière d'être Troyen et de supporter L'ESTAC club de coeur à jamais TeamEstac ETAC10

Avatar du membre
djmaxdu10
Pro
Pro
Messages : 2460
Enregistré le : 01 févr. 2011, 11:39
Localisation : Dampierre

Message par djmaxdu10 » 16 juin 2018, 17:52


BARRAGES FÉMININS D2 : FAIRE HONNEUR AU MAILLOT
SAMEDI 16 JUIN 2018

L’Estac a entrepris dès ce samedi matin son déplacement le plus long de la saison : 700 km pour rejoindre Montauban où elle disputera dimanche à 13h son match retour du 2e tour des barrages d’accession en D2, au stade Robert-Olive, à Caussade. Un déplacement d’autant plus long qu’il ne présente pratiquement plus d’enjeu après le match aller largement remporté (4-0) par le Montauban FC. Ayant terminé à la 10e place (sur 12) de son groupe de 2e Division, les Montalbanaises ont donc de grandes chances de se maintenir. Pour prendre la place des joueuses du Tarn-et-Garonne, les Troyennes devraient s’imposer 5-0… Autant dire que cela tiendrait du miracle. Marion Stépien et ses copines essaieront avant-tout de faire honneur à leur club et à leurs couleurs.



Passer à la vitesse supérieure

Il est vrai que si la victoire montalbanaise de dimanche dernier est on ne peut plus logique, le score en revanche est apparu un peu sévère. On ne reviendra pas sur les faits de jeu qui auraient pu donner une toute autre allure à cette rencontre aller. Il faut reconnaître la supériorité de l’adversaire, collectivement comme individuellement. Celle-ci devrait se confirmer vraisemblablement encore ce dimanche. Mais cela amène une certaine réflexion : comment un club amateur comme Montauban peut-il parvenir à figurer au second niveau de la hiérarchie féminine alors que l’équipe féminine d’un club professionnel, malgré tous les efforts fournis maintenant depuis dix bonnes années, n’y parvient toujours pas ? Chaque saison, l’Estac féminine traîne son ennui dans un championnat de Ligue faible et inconsistant, et chaque année, elle échoue au moment d’accéder au niveau supérieur. A chaque fin d’exercice, régulièrement, et cette saison n’échappera pas à la règle, elle se fait piller ses meilleures joueuses et même quelques-unes des plus jeunes que la section a pourtant formées depuis plusieurs années. Alors que tous les clubs pros renforcent leur équipe féminine et à un an de la Coupe du Monde féminine qui se disputera en France, il est temps pour l’Estac de passer à la vitesse supérieure.

Chaysinh possible, Coquet certaine

Face à une équipe locale forte de son succès de la semaine dernière et de sa confortable avance, les joueuses de Thierry Blanchot qui ont effectué le voyage par la route à bord du confortable car officiel de l’équipe professionnelle, vont présenter une équipe très proche de celle qui effectua le match aller. Expulsée sévèrement à la 89’ dimanche dernier pour un second carton jaune, la très active Katelyn Annequin manquera le retour. Touchée aux ischios-jambiers à Saint-Vit lors du match retour du 1er tour, Anna Chaysinh va mieux et fait partie du groupe. La décision quant à son éventuelle participation ne sera prise qu’au dernier moment, après un ultime essai. Toujours privé de sa gardienne titulaire, Eloïse Pétillat, l’entraîneur troyen pourra encore compter sur la n°2, Kimberley Maïtre. La jeune Charlène Bouton sera de nouveau dans le groupe au sein duquel on retrouve Lisa-Marie Coquet, absente il y a une semaine pour raisons familiales.

Thierry Blanchot : « Montrer qu’on ne lâche pas »

Du côté de Montauban, on sera une nouvelle fois au complet. L’entraîneure montalbanaise, Soraya Belkadi, ne pourra toujours pas disposer de Tiffany Bilski qui purgera son second match de suspension sur les quatre dont elle a été sanctionnée après son expulsion au match retour du 1er tour contre Valence. Son homologue aubois, Thierry Blanchot ne veut pas croire à une possible démobilisation adverse. Mais il demandera à ses joueuses de livrer leur meilleur match : « Notre objectif est de donner la meilleure image possible du club et de sa section féminine. D’entrée de jeu, nous essaierons de les presser et marquer si possible. On ne se déplace pas là-bas pour encore prendre des buts. On y va pour chercher un résultat, le meilleur possible, et pour l’honneur. Je pense que ça peut donner un match intéressant. A l’aller, chez nous, on découvrait les Montalbanaises. Maintenant on les connaît et ça peut donner un match différent. Toute l’année, on lutte pour jouer ces barrages. On ne va pas se contenter que de n’en jouer que trois. Il y en a un quatrième à disputer et nous allons le jouer, pour l’honneur, pour le club, et pour démontrer que nous ne sommes pas une équipe qui lâche et que si nous devons nous incliner, nous ne le ferons pas sans la manière. »

La meilleure preuve que les Troyennes restent concernées ? Trois d’entre-elles, Louise Guiguet, Andréa Fèvre et Kimberley Millet, sont du déplacement alors que dès lundi matin elles débutent les épreuves du bac !


Fière d'être Troyen et de supporter L'ESTAC club de coeur à jamais TeamEstac ETAC10

Avatar du membre
djmaxdu10
Pro
Pro
Messages : 2460
Enregistré le : 01 févr. 2011, 11:39
Localisation : Dampierre

Message par djmaxdu10 » 17 juin 2018, 08:51


Seniors Régionales Feminines Montauban - Estac barrages retour pour l'accession à la division 2 cet après-midi à 13h au stade Robert-Olive à Montauban


Fière d'être Troyen et de supporter L'ESTAC club de coeur à jamais TeamEstac ETAC10

palexandre
International
International
Messages : 7195
Enregistré le : 12 août 2010, 00:54

Message par palexandre » 17 juin 2018, 15:31


MONTAUBAN l'emporte 2 à 0.



pepe 51
Pro
Pro
Messages : 2280
Enregistré le : 14 août 2012, 21:48

Message par pepe 51 » 17 juin 2018, 21:10


Bravo quand meme a nos filles qui surnage dans ce championnat de misere , mais qui n'ont pas le niveau pour aller plus haut . On peut une fois de plus se demander si le club ne se satisfait pas (pour l'instant) de ce niveu :mrgreen:
je n'aime pas les prendre en exemple , mais les remoises se sont données les moyens et elles sont montées (je parle des filles :lol: )



Avatar du membre
djmaxdu10
Pro
Pro
Messages : 2460
Enregistré le : 01 févr. 2011, 11:39
Localisation : Dampierre

Message par djmaxdu10 » 18 juin 2018, 09:42


BARRAGES FÉMININS D2 : LA MARCHE ÉTAIT ENCORE TROP HAUTE
DIMANCHE 17 JUIN 2018

Battues une semaine auparavant à Henri-Terré, lors du match aller, 4-0, par Montauban, les filles de l’Estac se déplaçaient au retour sans grand espoir. Cela aurait tenu du miracle si elles étaient parvenues à renverser la situation devant une équipe de 2e Division voulant assurer son maintien. L’objectif était cependant de prendre le match avec grand sérieux et de bien représenter le football féminin troyen, pour faire honneur au maillot comme au club. Si une nouvelle fois les barrages n’auront toujours pas souri aux Troyennes qui pour la septième fois en dix ans restent à la porte de la D2, elles terminent leur saison sur une bonne note malgré leur défaite, 2-0, deux buts encaissés dans le dernier quart d’heure.

Une première mi-temps équilibrée

Disputée sur le terrain de Caussade à proximité de Montauban, la rencontre aura été agréable à suivre. Les Troyennes sont tombées sur une équipe qui leur était supérieure sur les deux matches, mais la différence de niveau n’était finalement pas si grande. On avait souligné la sévérité du match aller. Le score du match retour a confirmé que l’écart entre les deux protagonistes apparaissait plus étroit que ce 6-0 qui sanctionne globalement les deux rencontres.

L’entraîneur troyen avait finalement récupéré Anna Chaysinh, absente du match aller pour une légère lésion aux ischios-jambiers. Thierry Blanchot avait choisi de démarrer avec un bloc défensif densifié, avec trois joueuses dans l’axe, Orokia Sissoko prenant place juste devant le duo Anna Chaysinh-Marion Stépien, avec un milieu à trois et deux attaquantes. Les Montalbanaises, très proches de leur compo de l’aller, entamaient le match avec beaucoup de sérieux. La suffisance n’est pas le genre de la maison. Après un premier quart d’heure agréable à suivre, riche de mouvements de part et d’autre, mais au demeurant équilibré, la première occasion de but était locale quand Mandy Jacques adressait une bonne frappe qui passait au-dessus du but de Kimberley Maître (18’). L’Estac répliquait par un coup-franc aux 20 mètres dans l’axe. La tentative enroulée de Mélissa Naudot était détournée en corner d’une superbe parade de Marine Fromantin, la gardienne-capitaine montalbanaise (20’). Les Troyennes jouaient sans pression et libérées, si bien qu’elles n’hésitaient pas à tenter leur chance. Ainsi, à la 22’, Sarah Rollin s’en allait défier la gardienne, mais au lieu de frapper en première intention, elle tentait un crochet sur la dernière défenseure… et se faisait contrer. Montauban se montrait alors plus entreprenant et, coup-sur-coup, s’offrait deux opportunités d’ouvrir le score, à chaque fois par l’intermédiaire de Mandy Jacques. Kimberley Maître s’interposait d’abord sur la tête de l’attaquante (23’) puis sur sa frappe (25’). La gardienne locale n’était pas en reste et claquait un tir de 30 mètres de Mélissa Naudot qui semblait prendre le chemin du dessous de sa barre (39’). Montauban allait ouvrir le score à la 40’ par Charlotte Herbaut, mais le but était logiquement refusé pour hors-jeu. A la mi-temps, les deux équipes rentraient au vestiaire sur un score vierge.

Une barre et deux grosses occasions troyennes

Les intentions des joueuses de Soraya Belkadi étaient évidentes au retour mais c’était l’Estac qui manquait deux opportunités. Sur une ouverture de Cynthia Cabaup à la 54’, Charlotte Bertholle, au second poteau, frappait sur la barre transversale et le ballon revenait sur Sarah Rollin qui ne parvenait pas à le reprendre correctement devant le but ouvert. Le ballon roulait si doucement que la gardienne parvenait à s’en saisir. A la 62’, un double une-deux Charlotte Bertholle-Sarah Rollin se terminait dans la surface par un tir de cette dernière, hélas trop croisé. Montauban manquait à son tour d’ouvrir la marque à la 66’ à la suite d’un corner sur lequel Kimberley Maître semblait un peu courte, mais Anna Chaysinh sauvait sur la ligne. Les locales finiront par trouver la récompense de leurs efforts sur un coup-de-pied arrêté, à la 75’, un coup-franc excentré, une sorte de mini-corner, que Sidonie Demarle reprenait de la tête. Les Auboises tenteront de revenir, en vain, et, à la 86’, Andréa Fèvre relançait maladroitement sur Charlotte Herbaut dans l’axe, dont la frappe croisée du pied gauche ne laissera aucune chance à Kimberley Maître. L’Estac tombait, mais avec les honneurs.

La réaction de Thierry Blanchot

« On y croyait sans y croire. Personne ne s’est présenté battu d’avance à Montauban. Je pense qu’on a joué notre meilleur match de la saison, avec détermination et envie. Ça a été cependant insuffisant pour battre une équipe de D2 chez elle. Même à bloc. Je n’ai rien à reprocher à mes joueuses qui ont porté haut nos couleurs. Elles ont donné une bonne image du club et de la section. On ne voulait pas prendre une pilule. On a tenu 75’ et on aurait même pu ouvrir le score, au moins à deux reprises. J’aurais été curieux alors de voir comment le match aurait tourné. Notre prestation est d’autant intéressante que Montauban ne nous a pas pris de haut et n’a pas fait preuve de suffisance malgré leur confortable avance. Les Montalbanaises ont livré un match sérieux. Comme je l’ai dit, c’est la fin d’un cycle. Nous devons maintenant repartir sur de nouvelles bases, fort de toute notre expérience engrangée depuis dix ans, en nous appuyant sur nos joueuses d’expérience et sur nos jeunes, dont les trois très jeunes qui ont fait toute la saison avec nous.»

La fiche du match

Montauban FCTG-Estac : 2-0 (0-0)

Caussade – Stade Robert-Olive - Arbitre : Azzedine Souifi, assisté de David Duarte Pinto et Cédric Dutour.

Buts : Demarle (48’) et Herbaut (86’) pour Montauban.

Avertissements : Exposito (41’) et Toto (83’) pour Montauban, Chaysinh (49’) pour l’Estac.

Montauban FCTG : Marine Fromantin (cap.) – Sanchez, Bima, Toto, Espinasse Devidas – Jacques (Demarle 65’), Exposito, Pavailler – Herbaut, Charlotte Fromantin, Daoudi. Entraîneure : Soraya Belkadi.

Estac : Maître – Mimouna, Chaysinh, Stépien (cap.) (Coquet 58’), Guiguet (Fèvre 80’) – Sissoko (Giovannini 76’) - Adam, Naudot, Cabaup – Bertholle, Rollin. Entraïneur : Thierry Blanchot.


Fière d'être Troyen et de supporter L'ESTAC club de coeur à jamais TeamEstac ETAC10

Avatar du membre
Tristanestac
Pro
Pro
Messages : 4742
Enregistré le : 18 sept. 2005, 20:03
Localisation : Pas Troyes

Message par Tristanestac » 18 juin 2018, 10:17


Voilà à quoi est occupé le club en ce moment... écrire une "lettre" à Sidibé et Matuidi alors qu'aucun des 2 ne la lira et écrire des articles sur les féminines qui n'arrivent jamais à monter en D2...
Ce club me désespère, et c'est de pire en pire..


MASONI DEMISSION

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 3 invités