Toute l'actualité des Transferts de l'ESTAC dans un forum dédié.
Rubrique TRANSFERTS accessible aux connectés uniquement.
Cliquez ici pour accéder à la rubrique.
_____________
Si vous rencontrez des difficultés à vous connecter, videz le cache de votre navigateur en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + F5 de votre clavier.

Granddi Ngoyi (2012-2013)

Les anciennes gloires (ou pas) de l'ESTAC

Modérateurs : Tomass-10, edo, snoopy45, Toon, turtle

Avatar du membre
turtle
Contributeur
Contributeur
Messages : 14367
Enregistré le : 18 févr. 2004, 15:01

Re: Granddi Ngoyi (2012-2013)

Message par turtle » 21 janv. 2018, 12:32


:

Quand on a pas de cerveau on crame une carrière prometteuse...



troyenetchampenois
Pro
Pro
Messages : 1437
Enregistré le : 05 févr. 2011, 14:11

Message par troyenetchampenois » 21 janv. 2018, 13:08


en effet, on voit là le caractère professionnel du personnage, même s'il était resté à l'ESTAC, pas sûr qu'il nous ait apporté tout le potentiel envisagé lors de son départ.


3,6 km du SDA

Avatar du membre
gayotremi
International
International
Messages : 5403
Enregistré le : 06 févr. 2006, 10:10

Message par gayotremi » 16 nov. 2018, 11:53


Granddi Ngoyi : « Le foot est derrière moi »
Ancien espoir du PSG, Granddi Ngoyi (29 ans) a joué son premier match dimanche avec Sénart-Moissy.

Il aura 30 ans en mai, a disputé 79 matchs en Ligue 1 et même évolué dans le Calcio (Palerme) et en Premier League (Leeds). C'est pourtant avec Sénart-Moissy, dernier de National 3 (5e Division) que Granddi Ngoyi a rejoué dimanche pour la première fois depuis des mois. L'ancien espoir du PSG, international espoir à 4 reprises, révèle les raisons de ce choix.

Qu'êtes-vous venu faire à Sénart-Moissy qui joue le maintien en N 3 ?

GRANDDI NGOYI. Cela fait deux ou trois ans que je ne joue plus beaucoup en pro en raison de blessures. J'avais fait un essai avec Brest (Ligue 2) en début de saison mais à cause du physique, ça ne l'a pas fait. J'ai eu des opportunités dans des pays lointains mais ça ne me branchait pas. Je ne voulais pas m'exiler. Je me suis dit que j'allais arrêter le foot et revenir chez moi à Savigny-le-Temple. Et puis, il y a un mois, le coach de Sénart (NDLR : Patty Badjoko) m'a contacté sachant que j'étais dans le coin.

Et il a su se montrer convaincant...

Oui. Il m'a demandé si ça m'intéressait de donner un coup de main. Je pensais plutôt rejouer en bas de chez moi, à Savigny. Et puis j'ai dit : « Pourquoi pas ! »

Revenir chez vous était plus important que poursuivre une carrière professionnelle ?

C'est exactement ça. Depuis l'âge de 13 ans et mon départ au PSG, je n'ai plus jamais remis les pieds près de ma famille. Petit, j'ai commencé à Savigny puis rejoint Le Mée avant le PSG. Sénart, c'est vraiment chez moi. C'était le bon moment pour revenir.

Sénart-Moissy pourrait-il vous servir de tremplin pour retrouver le monde professionnel ?

Je ne suis pas là pour jouer cinq mois et revenir dans le circuit pro cet été . En fait, je n'attends rien, sinon l'envie de retrouver du plaisir. Mon corps m'a permis de jouer aujourd'hui (dimanche) quatre-vingt-dix minutes et tant qu'il me donnera cette chance, je continuerai. Si j'ai arrêté le foot, c'est à cause de toutes mes blessures. Mollets, ischios... J'en ai fait le tour.

Vous dites : « Si j'ai arrêté le football. » Mais vous êtes de nouveau footbal leur...

Non, le foot est derrière moi. Je veux jouer sans pression. Même si je n'ai que 29 ans, je suis passé à autre chose. Si mon corps m'avait permis de rester chez les pros jusqu'à 40 ans, je l'aurais fait. Mais je ne suis plus en capacité de respecter les exigences du haut niveau. Je n'ai pourtant aucun regret par rapport à ma carrière. J'ai tout donné.

A quand remontait votre dernier match ?

(Il réfléchit longuement.) Un an et demi, deux ans ? C'était avec Dijon contre Tours en Ligue 2 (NDLR : le 26 février 2016). Ça fait du bien de retrouver un vestiaire, enfiler un maillot et avec en plus la joie de marquer un but décisif.

Vous arrivez dans une équipe lanterne rouge de N 3. Le maintien est-il jouable ?

Bien sûr. Vu le niveau de l'effectif, Moissy n'est clairement pas à sa place. La saison a mal tourné et quand cela s'enchaîne mal... Mais ce point pris à Versailles va faire du bien.

L'arrivée de Mickaël Tavares (ex-Nantes) et celle annoncée de Jacques Faty (ex-OM) vont aider...

Sans doute, mais on ne gagnera pas non plus tous les matchs à trois. Nous sommes tous attachés à notre département et on va tout faire pour que Moissy s'en sorte.

Que faites-vous en dehors du foot ?

J'ai entamé ma reconversion. Avec mon frère, nous sommes en train de développer une méthode de coaching privé sur l'Ile-de-France. Nous avons des académies le week-end pour les gens qui sont en club. Ça s'appelle Coerver*.

Restez-vous fidèle au PSG ?

Bien sûr. J'étais encore là au début de l'ère qatarienne et je suis supporteur pour toujours. J'espère qu'ils vont passer contre le Real Madrid.


Dommage sa aurai du être un bon joueur


allez l'estac

Avatar du membre
Kevin-10
International
International
Messages : 7407
Enregistré le : 25 juil. 2008, 15:06

Message par Kevin-10 » 16 nov. 2018, 12:08


Quelle descente aux enfers depuis son départ de chez nous où il était très bon.


Passavant l'ascensor.
#MasoniDemission ainsi que toute ta bande. Nous sommes la risée du football français à cause de vous !

Avatar du membre
turtle
Contributeur
Contributeur
Messages : 14367
Enregistré le : 18 févr. 2004, 15:01

Message par turtle » 16 nov. 2018, 12:24


Mentalité de ¤#*ù^ et mauvais choix de carrière voila ou cela conduit, il ne voulait pas jouer en L2 avec nous et a fait le forcing pour partir.



Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité