Toute l'actualité des Transferts de l'ESTAC dans un forum dédié.
Rubrique TRANSFERTS accessible aux connectés uniquement.
Cliquez ici pour accéder à la rubrique.
_____________
Si vous rencontrez des difficultés à vous connecter, videz le cache de votre navigateur en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + F5 de votre clavier.

[Fil Rouge] Le nouveau projet de l'ESTAC

Toute l'actualité de l'ESTAC...

Modérateurs : Tomass-10, edo, snoopy45, Toon

Avatar du membre
Kevin-10
International
International
Messages : 7399
Enregistré le : 25 juil. 2008, 15:06

Re: [Fil Rouge] Le nouveau projet de l'ESTAC

Message par Kevin-10 » 20 nov. 2018, 06:49


:

TontonManu a écrit :
19 nov. 2018, 22:34
Kevin-10 a écrit :
17 nov. 2018, 18:23
Masoni a vendu (bradé) tous les actifs cet été, le club ne vaut plus rien il ne reste que des joueurs sans valeur marchande à part Mbeumo. Franchement ce prix ça me semble correct.
Il reste un effectif moyen+ de ligue 2, un centre de formation a bonne réputation, des installations sportives niveau L1 et une situation financière visiblement très bonne : un club de foot pro ce n'est pas que 11 joueurs sur un terrain ! Je pense que le club conserve beaucoup de points forts, maintenant des clubs à vendre il y en a beaucoup et quand on voit que des monuments comme Saint Etienne ne trouvent pas preneur je ne rêve pas à l'arrivée de l'investisseur miracle ...
Oui c'est vrai mais l'idéal pour Masoni aurait été de vendre l'hiver dernier le club était bien placé pour le maintien et il y avait un effectif avec quelques pépites. La suite malheureusement on la connait...


Passavant l'ascensor.
#MasoniDemission ainsi que toute ta bande. Nous sommes la risée du football français à cause de vous !

Avatar du membre
turtle
Contributeur
Contributeur
Messages : 14358
Enregistré le : 18 févr. 2004, 15:01

Message par turtle » 20 nov. 2018, 08:45


L'idéal serait de vendre maintenant ou l'été prochaine quand les 3/4 de notre effectif seront en fin de contrat, les repreneurs pourront reconstruire un nouvel effectif debarassé de tous les vieux cramés et les parasites.



Avatar du membre
flavien10
Pro
Pro
Messages : 4475
Enregistré le : 29 juil. 2009, 10:15
Localisation : saint usage

Message par flavien10 » 23 nov. 2018, 09:48


ça fait quelques petites journée mais on n'en entends déjà plus parlé.
En plus, tout le monde a relayer l'infos sauf l'équipe. J'imagine qu'ils ont eus quelques déboires ( sans mauvais jeu de mots ^^ ) avec Masoni la dernière fois qu'ils ont parlé d'une vente.


Allez l'estac : Saison 2018-2019 : Objectif : Tout reconstruire !!!

Avatar du membre
seboun
Pro
Pro
Messages : 4617
Enregistré le : 01 oct. 2002, 08:36
Localisation : No Files

Message par seboun » 28 nov. 2018, 15:14


Article paru dans l''EE le 27/11/18 :
Des étrangers visitent l’Estac, oui, mais Masoni n’est «pas vendeur»
Une délégation brésilienne, comme d’autres avant elle, a visité les installations troyennes le mois dernier. Mais Daniel Masoni répète ne pas vouloir céder le club, seulement trouver de nouveaux investisseurs.

Quand on évoque avec lui la revente du club, le président de l’Estac Daniel Masoni peut vite s’agacer : « C’est toujours pareil : à la même époque de l’année, il y a des articles à ce sujet. » Le dirigeant troyen fait référence à plusieurs articles publiés l’hiver dernier dans les colonnes du journal « L’Équipe », faisant état d’une « vente imminente » de l’Estac. Depuis, rien… Et il y a dix jours, nos confrères de RMC-BFM TV assuraient que le groupe brésilien Delta Energia était prêt « à faire parvenir une offre globale de sept millions d’euros » pour le rachat du club troyen.

Selon nos informations, quatre représentants d’un puissant groupe brésilien dans le domaine de l’énergie (sûrement Delta Énergia, mais la société étatique Petrobras chercherait aussi à investir dans le foot français…) sont bien venus visiter les installations de l’Estac. On est alors le mercredi 24 octobre dernier, au matin.
Pendant que l’entraînement des professionnels se déroule normalement, la délégation brésilienne fait le tour du stade, regarde attentivement les différents terrains annexes… À ce moment, aucun membre de l’Estac ne les accompagne. Un peu avant midi, ces hommes d’affaires repartent dans leur voiture de location.
Il faut dire qu’ils ont une semaine chargée : après avoir visité les installations de Valenciennes la veille, ils doivent encore se rendre dans d’autres clubs français de Ligue 2 (Clermont et Nancy) et d’Espagne. D’ailleurs, quelques jours plus tard, Margot Dumont, journaliste à Bein Sport, déclare sur son compte Twitter qu’« un groupe d’investisseurs brésilien aurait fait une offre de 7 millions d’euros pour racheter le club (de Valenciennes) ». Comme par hasard, le même montant est évoqué par RMC-BFM TV au sujet de l’Estac mi-novembre.

Pourtant, depuis cette visite des Brésiliens à Troyes il y a un mois, rien n’a bougé. « Des visites, j’en ai déjà eu des dizaines !, clame Daniel Masoni. Mais ma position n’a pas changé : je ne suis pas vendeur. Si des personnes veulent investir dans le club, oui, mais pas pour le racheter. » En clair, le président troyen est ouvert aux discussions pour faire entrer de nouveaux actionnaires dans le capital, mais il souhaite en garder la majorité.

Alors, s’il n’est pas vendeur, pourquoi accueillir des investisseurs ne cachant pas leur envie d’acheter un club en France ? « Il arrive que des gens viennent sans nous prévenir, car c’est ouvert, répond Masoni. Et quand on est prévenu, on les accueille car on est fier de montrer nos installations. » Un peu, selon lui, comme lorsque des clubs étrangers viennent visiter le centre de formation de l’Estac pour s’imprégner de son mode de fonctionnement.

Ainsi, la délégation brésilienne n’est ni la première, ni la dernière, à visiter les installations de l’Estac mais le président troyen, échaudé par le rachat avorté du club par Gary Allen à l’été 2016, souhaite prendre son temps : faire entrer de nouveaux investisseurs minoritaires dans un premier temps avant, s’ils ont les reins solides, de leur laisser les commandes dans un second temps.

Pour l’instant, Daniel Masoni, qui fêtera ses dix ans de présidence en juin prochain, affirme ne pas avoir de touches concrètes de la part d’investisseurs français ou étrangers. Cela paraît presque normal dans la mesure où si une société investit dans un club de foot, c’est pour être chez elle et en faire ce qu’elle désire.

Tant pis, le président Masoni n’est plus pressé de revendre et reste en position de force puisque son club est en bonne santé financière (l’Estac ne repasse pas devant la DNCG, contrairement à d’autres de Ligue 2 comme Sochaux, Niort et… Valenciennes). Il s’est juste fixé, comme date butoir pour céder le club, la barre des 65 ans. Il en aura 62 en mars prochain…



Avatar du membre
seboun
Pro
Pro
Messages : 4617
Enregistré le : 01 oct. 2002, 08:36
Localisation : No Files

Message par seboun » 28 nov. 2018, 15:25


2nd article de l'EE, paru dans l'édition du 26/11/18 (je vous gâte 8) )
Estac : Gagner sans séduire, est-ce suffisant ?
En ce moment, l’Estac prend des points mais sa manière de jouer ne convainc pas. À une époque, on disait l’inverse à propos de l’équipe de Furlan. Alors, pragmatisme ou romantisme ?

OUI, ÇA SUFFIT...

1. Car l’équipe tourne mieux comme ça
Arrivé aux commandes de l’Estac avec des ambitions offensives dans le jeu, Rui Almeida a fait marche arrière après la série de cinq défaites (entre la 2e et la 6e journées). L’urgence du résultat l’a poussé à davantage de pragmatisme. Par exemple, alors qu’il demandait aux latéraux, en début de saison, de multiplier les allers-retours dans les couloirs, il préfère désormais qu’ils montent uniquement si le jeu en vaut la chandelle.

En septembre, après l’horrible prestation au Paris FC, il a profité de la trêve internationale pour ajuster son plan de jeu. Son équipe, depuis, est plus compacte, plus solide et, surtout, va mieux au niveau comptable. Sur les neuf derniers matches, l’Estac a pris 19 points sur 27, soit une moyenne de 2,1 points par match. Sur cette période (de la 7e à la 15e journées), Troyes est la deuxième meilleure équipe du championnat, derrière Brest (21 points sur 27).

2. Car le onze type est taillé pour contrer
Ces dernières semaines, les titulaires ne changent plus beaucoup. Rui Almeida semble avoir trouvé son équipe type. C’est encore plus valable pour la ligne d’attaque, où Bryan Pelé et Bryan Mbeumo occupent les ailes, et où Kévin Fortuné, en neuf et demi, tourne autour de Yoann Touzghar. C’est-à-dire des profils véloces, percutants, ayant besoin d’espaces pour s’exprimer. Tout le contraire de Benjamin Nivet ou Vincent Marcel, par exemple.

Avec cette attaque, jouer bas doit permettre de vite lancer ses flèches en profondeur à la récupération. À titre d’exemple, il est intéressant de voir Bryan Mbeumo proposer une solution rapide dès que son gardien a le ballon dans les mains, ou Yoann Touzghar multiplier les appels dès que le ballon se retrouve dans les pieds troyens.

Seul hic dans cette stratégie de départ : Il manque un joueur capable, au milieu de terrain, d’assumer efficacement la phase de transition.

3. Car finalement, le vainqueur a toujours raison
En fait, les questionnements autour du jeu de l’Estac ressemblent étrangement à ceux qui ont accompagné le succès mondial de l’équipe de France en Russie. Didier Deschamps a revu ses ambitions de jeu à la baisse pour se concentrer sur le principal : gagner les matches. Les Bleus sont champions du monde et pourtant, la qualité de leur jeu fait encore débat. Quand ils gagnent, on dit qu’ils sont efficaces et pragmatiques ; et quand ils perdent (comme aux Pays-Bas lors du dernier match de poule de la Ligue des nations), on dit que c’est ennuyeux à regarder. En fait, les deux versions sont vraies mais cela montre qu’au bout du compte, seul le résultat compte. Et en ce moment, à l’Estac, on ne peut pas se plaindre à ce niveau-là.

NON, ÇA NE SUFFIT PAS...

1. Car le public troyen est habitué à mieux et pourrait se lasser
Biberonnés par le jeu soyeux des époques Perrin et Furlan, le public troyen en est devenu exigeant sur le plan du jeu. On n’ira pas jusqu’à dire qu’il préfère « perdre beau » que « gagner moche », mais on en n’en est pas loin. Depuis le début de saison, les spectateurs du Stade de l’Aube ne sont pas gâtés par le spectacle proposé par l’Estac. Celle-ci a battu Auxerre et Lorient contre le cours du jeu.

En fait, les supporters ont surtout vibré quand leur équipe a renversé la vapeur contre Valenciennes. Car on vient au stade pour vivre des émotions, et celles-ci passent par la qualité de jeu proposé ou par le scénario du match. Alors que Rui Almeida répète avant chaque rencontre à domicile que les supporters sont importants, ces derniers, en partie, n’ont pas encore adhéré au style proposé par l’entraîneur portugais. Pourtant, sur notre compte Twitter, à la question « L'Estac n'est pas séduisante dans le jeu mais prend des points.Vous en contentez-vous ? », nos internautes ont répondu « Oui » à 61 %. Si on repose la question dans quelques mois, la réponse sera-t-elle la même?

2. Car il en faut plus pour voir plus haut
Au cours d’un même match ou à une semaine d’intervalle, l’Estac est capable du meilleur comme du pire. Si cette inconstance est aussi liée à des facteurs psychologiques (concentration, motivation…), elle est provoquée par sa non-maîtrise du jeu, du rythme… et donc du match. Contre Lorient, l’Estac a démarré le match très bas, ses défenseurs se sont fait presser et au final, elle s’est fait balader pendant une demi-heure et aurait pu encaisser l’ouverture du score sans qu’il n’y ait rien à redire.

Ainsi, sur la durée d’une saison, on voit mal les Troyens pouvoir jouer la montée avec cette stratégie d’attente. Il en faudra certainement davantage dans le contenu des matches pour gagner en régularité et donc batailler avec les « gros ».

3. Car les joueurs prennent moins de plaisir
Pour reprendre la métaphore avec l’équipe de France Didier Deschamps, subir puis contrer (pour résumer) a parfaitement marché le temps d’un tournoi. Cela est-il viable sur plusieurs années ? L’avenir le dira. Pour l’Estac, la question se pose sur le temps d’une saison. Car, comme tous les joueurs de football, les Troyens préféreraient avoir la main sur le jeu, plutôt que de courir après. Pour le moment, ils sont irréprochables dans l’attitude mais il y a un risque, à force, que ce plan de jeu restrictif les use, voire les frustre.

De toute façon, Rui Almeida a plusieurs fois expliqué que la qualité de jeu viendrait naturellement avec la confiance et les bons résultats. Ces deux facteurs commencent à revenir, donc on attend de voir…
Pour ma part, cela ne (me) suffit pas !



Avatar du membre
Kevin-10
International
International
Messages : 7399
Enregistré le : 25 juil. 2008, 15:06

Message par Kevin-10 » 28 nov. 2018, 16:04


Il croit au père Noël qui serait assez bête pour mettre de l'argent dans le club sans avoir de pouvoir de décision ?

Allez Dany il est temps de lâcher ton jouet pour le bien de tous.


Passavant l'ascensor.
#MasoniDemission ainsi que toute ta bande. Nous sommes la risée du football français à cause de vous !

palexandre
International
International
Messages : 8136
Enregistré le : 12 août 2010, 00:54

Message par palexandre » 28 nov. 2018, 17:07


Il faudra donc supporter encore DM jusqu'en mars 2022 (anniversaire de ses 65 ans) car personne ne voudra s'associer avec ce clown (et sans pouvoir de décision évidemment)...



Avatar du membre
flavien10
Pro
Pro
Messages : 4475
Enregistré le : 29 juil. 2009, 10:15
Localisation : saint usage

Message par flavien10 » 28 nov. 2018, 17:29


Dans d'autres circonstances, un investisseur serais le bienvenue mais dans notre cas, on veut un ( ou des ) racheteur(s) car avec Masoni aux commandes, on n'avance pas.


Allez l'estac : Saison 2018-2019 : Objectif : Tout reconstruire !!!

djuka10
Pro
Pro
Messages : 2132
Enregistré le : 01 mars 2011, 14:07

Message par djuka10 » 28 nov. 2018, 17:42


Allez Daniel, on t'a déjà dit que tu étais trop petit pour jouer avec ce jouet la, tu vas finir par le casser!!!!
Allez sois gentil, vend le a un grand, on va t'en racheter un pour toi.



Avatar du membre
seboun
Pro
Pro
Messages : 4617
Enregistré le : 01 oct. 2002, 08:36
Localisation : No Files

Message par seboun » 28 nov. 2018, 20:31


djuka10 a écrit :
28 nov. 2018, 17:42
Allez Daniel, on t'a déjà dit que tu étais trop petit pour jouer avec ce jouet la, tu vas finir par le casser!!!!
Allez sois gentil, vend le a un grand, on va t'en racheter un pour toi.
Il en avait un au Lux’, je ne sais pas ce qu’il en a fait.



Avatar du membre
djmaxdu10
Pro
Pro
Messages : 2696
Enregistré le : 01 févr. 2011, 11:39
Localisation : Dampierre

Message par djmaxdu10 » 28 nov. 2018, 21:01


Il la déjà vendu ya 2 ans


Fière d'être Troyen et de supporter L'ESTAC club de coeur à jamais TeamEstac ETAC10

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot], Spip et 2 invités