Toute l'actualité des Transferts de l'ESTAC dans un forum dédié.
Rubrique TRANSFERTS accessible aux connectés uniquement.
Cliquez ici pour accéder à la rubrique.
_____________
Si vous rencontrez des difficultés à vous connecter, videz le cache de votre navigateur en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + F5 de votre clavier.

[Séniors Régionales Féminines] Saison 2018/2019

Toute l'actualité de l'ESTAC...

Modérateurs : Tomass-10, edo, snoopy45, Toon

Avatar du membre
djmaxdu10
Pro
Pro
Messages : 2703
Enregistré le : 01 févr. 2011, 11:39
Localisation : Dampierre

Re: [Séniors Régionales Féminines] Saison 2018/2019

Message par djmaxdu10 » 18 nov. 2018, 15:59


:

Défaite des filles 4-0 a Charleville Mézières cet après-midi


Fière d'être Troyen et de supporter L'ESTAC club de coeur à jamais TeamEstac ETAC10

Avatar du membre
djmaxdu10
Pro
Pro
Messages : 2703
Enregistré le : 01 févr. 2011, 11:39
Localisation : Dampierre

Message par djmaxdu10 » 24 nov. 2018, 18:07


LES FÉMININES EN COUPE : 50-50
SAMEDI 24 NOVEMBRE 2018

Ce sont des féminines revanchardes, espérons-le, qui abordent ce dimanche, à 14h30 au complexe Henri-Terré, le 4e tour de la Coupe de France en réceptionnant l’US Saint-Vit. Sévèrement battues dimanche dernier à Charleville (4-0) en championnat, les protégées de Thierry Blanchot voudront franchir ce tour pour déjà se rassurer et se persuader qu’elles sont bien dignes de jouer le haut-niveau. Elles connaissent parfaitement leurs adversaires pour les avoir rencontrées chez elles en match de préparation d’avant-saison (1-1), mais aussi pour les avoir battues en fin de saison dernière en barrages d’accession en D2. Victorieuses à l’aller, 2-1, au match aller, elles avaient arraché le nul 1-1 au retour et avaient obtenu le droit de disputer le dernier et décisif tour suivant contre le 10e de D2, Montauban, mais devant lequel elles échoueront. Entre elles et les Saint-Vitoises, ce sera du 50-50. Les deux équipes sont très proches l’une de l’autre et la qualification se jouera à très peu de choses, voire aux tirs au but. Dans un championnat de Bourgogne-Franche-Comté relevé et supérieur à celui de Champagne-Ardenne, Saint-Vit occupe la seconde place, avec un retard de deux points sur Châtenoy-le-Royal qui compte un match de moins. Les Doubistes viennent de remporter nettement leur dernier match, 6-0, chez elles devant l’équipe des Fins. Le seul match qu’elles ont perdu est le premier qu’elles ont joué, à Châtenoy, 1-0. En Coupe de France, Saint-Vit a sorti successivement le FC Vesoul chez lui, 2-1, et, à domicile, l’ASM Belfort 3-0 et Is-Selongey 2-2 et 4-3 aux tirs au but.

Thierry Blanchot a convoqué un groupe de 16 joueuses dans lequel on note le retour de Charlotte Bertholle et l’apparition de la jeune gardienne Cassandra Herblot.


Fière d'être Troyen et de supporter L'ESTAC club de coeur à jamais TeamEstac ETAC10

Avatar du membre
djmaxdu10
Pro
Pro
Messages : 2703
Enregistré le : 01 févr. 2011, 11:39
Localisation : Dampierre

Message par djmaxdu10 » 25 nov. 2018, 08:05


Seniors Régionales - Coupe de France (4e tour) : Estac-US Saint-Vit - cet après-midi , à 14h30, au complexe Henri-Terré synthétique 1.


Fière d'être Troyen et de supporter L'ESTAC club de coeur à jamais TeamEstac ETAC10

Avatar du membre
djmaxdu10
Pro
Pro
Messages : 2703
Enregistré le : 01 févr. 2011, 11:39
Localisation : Dampierre

Message par djmaxdu10 » 25 nov. 2018, 16:47


Les filles sont éliminée de la Coupe de France féminine par Saint-Vit (1-6).


Fière d'être Troyen et de supporter L'ESTAC club de coeur à jamais TeamEstac ETAC10

Avatar du membre
djmaxdu10
Pro
Pro
Messages : 2703
Enregistré le : 01 févr. 2011, 11:39
Localisation : Dampierre

Message par djmaxdu10 » 26 nov. 2018, 06:52


LES CADEAUX DES FÉMININES
DIMANCHE 25 NOVEMBRE 2018

Les féminines sont sorties de la Coupe de France par la petite porte cet après-midi à Henri-Terré, éliminées par les Doubistes de l’US Saint-Vit, le 2e du championnat de Régional 1 de Bourgogne-Franche-Comté, 6-1. C’est lourd, trop lourd si on compare le score avec la physionomie du match. Certes, la qualification des Saint-Vitoises ne souffre d’aucune contestation, mais les Troyennes ont commis certaines erreurs défensives, inhabituelles, qui ont bien profité à leurs adversaires et gonflé le score. Indiscutablement, l’équipe rencontre certaines difficultés sur le plan défensif. Dix buts encaissés en deux matches, c’est du jamais vu. C’est donc de ce côté qu’il va falloir améliorer les choses au risque de ne pouvoir parvenir à l’objectif majeur de la saison. On pense bien-sûr au poste de gardienne qu’assure avec beaucoup de mérite Naomie Vié. Mais en assurant l’intérim dans les buts troyens, elle manque dans le champ. En l’absence de la titulaire, Eloïse Pétillat, qui sera opérée des croisés du genou le 18 décembre, l’Estac doit au plus vite trouver une gardienne d’expérience. Reste qu’aujourd’hui, c’est l’ensemble de l’équipe qui a manqué de rigueur défensive et fait preuve de naïveté dans ce domaine. Car il n’y a pas cinq buts d’écart entre les deux équipes sur le plan de la valeur individuelle des joueuses, ni même dans l’expression du jeu collectif.

L’Estac a d’entrée été handicapée par la défection de dernière minute de son attaquante buteuse Charlotte Bertholle, malade, terrassée par une gastro entérite. Une absence qui avait déjà, pour des raisons tenant à ses études cette fois, nuit au rendement de son équipe une semaine plus tôt à Charleville (0-4) en championnat. Après cinq minutes de jeu durant lesquelles l’Estac avait fait illusion, Saint-Vit avait affiché une meilleure maîtrise. La vivacité de ses joueuses excentrées avait de quoi inquiéter. C’est à la réception d’un centre de la droite que les visiteuses ouvraient le score à la 11’. A la 23’, Naomie Vié, la gardienne troyenne, sortait le grand jeu pour repousser un ballon de but puis payait de sa personne pour se jeter au devant de la reprise à bout portant. Le souffle coupé, elle restait à terre un moment avant de retrouver ses esprits. A la 34’, à l’entrée de la surface troyenne, Eden Caye crochetait malencontreusement l’attaquante saint-vitoise qui venait d’y pénétrer. Le pénalty était transformé et le break obtenu par les Doubistes. Deux minutes plus tard, celles-ci étaient toute proches du 3e but lorsque l’avant-centre visiteuse faussait compagnie à la défense troyenne pour se présenter seule devant Naomie Vié qui, heureusement bien sortie venait stopper la percée saint-vitoise. Deux minutes s’écoulaient à peine avant que la même situation se présente mais cette fois, l’attaquante visiteuse contournait la gardienne auboise avant de loger le ballon dans le but vide. A 3-0, les affaires de l’Estac étaient fortement compromises. Les Troyennes avaient deux réactions avant la mi-temps, d’abord par Sarah Rollin qui butait sur la gardienne franc-comtoise (43’) puis par Orokia Sissoko dont la tentative était repoussée au pied de son poteau gauche par la gardienne en corner. Dans la continuité, Saint-Vit concédait un second corner sur lequel la tête d’Orokia Sissoko obligeait la gardienne à se coucher sur sa ligne de but pour bloquer le ballon (45’+1).

L’Estac étaient mieux dès la reprise et carrément entreprenante, et sur un coup-franc de la droite, Zoé Cochain trouvait Anna Chaysinh, fraîchement entrée, pour une reprise imparable au second poteau et la réduction du score (60’). On se mettait à espérer du côté troyen, mais Saint-Vit ramenait vite les joueuses de Thierry Blanchot à la raison. La petite attaquante excentrée gauche s’échappait pour venir tromper Naomie Vié (70’). Un coup-franc de Mélissa Naudot ne prendra pas en défaut la gardienne visiteuse (81’), avant que Sirine Mimouna ne commette une faute à l’entrée de la surface qui sera sanctionnée d’un second pénalty, creusant l’écart (85’). Une nouvelle échappée solitaire saint-vitoise alourdira la note (88’).

Thierry Blanchot analysait la situation avec beaucoup de réalisme : « On est dans le dur. Bien-sûr, l’absence de dernière minute de Charlotte Bertholle, qui généralement fixe la défense adverse, a constitué un handicap de départ, même si Sarah (Rollin) qui l’a remplacée a fait un bon match. Nous sommes dans une mauvaise passe avec cette sévère élimination qui fait suite à notre large défaite à Charleville en championnat. Rien ne rigole. La réaction, c’est de faire profil bas et de travailler nos points faibles. On offre carrément plusieurs buts. Je retiens tout de même du positif et ces vingt premières minutes de la seconde mi-temps, avec notre réduction du score. Ça n’a pas fait douter nos adversaires malheureusement mais nous avons mieux joué durant ce temps-là. Nous allons jouer une grosse partie de notre saison dimanche prochain en recevant Charleville, le leader, pour le match retour du championnat. J’attends une réaction des filles. »

L’Estac alignait : Vié – Sissoko (Chaysinh 50’), Naudot, Caye, Adam – Dautun (Stépien 74’), Cochain, Cabaup – Moussaoui, Rollin, Annequin (Mimouna 72’).


Fière d'être Troyen et de supporter L'ESTAC club de coeur à jamais TeamEstac ETAC10

Avatar du membre
Gigis10
Pro
Pro
Messages : 2094
Enregistré le : 16 juil. 2007, 16:20
Localisation : Troyes / Tribune Champagne

Message par Gigis10 » 26 nov. 2018, 10:10


4-0 en championnat suivi d'un 6-1 en coupe contre une équipe de même niveau ... Y'a un gros coup de mou ! Faut espérer que les espoirs de montée ne soit pas anéanti le week end prochain ... :roll:



Avatar du membre
djmaxdu10
Pro
Pro
Messages : 2703
Enregistré le : 01 févr. 2011, 11:39
Localisation : Dampierre

Message par djmaxdu10 » 01 déc. 2018, 14:14


LES FÉMININES AU PIED DU MUR
SAMEDI 01 DÉCEMBRE 2018

Les féminines sont au pied du mur. C’est un match des plus importants qui les attend ce dimanche à 14h 30 à Henri-Terré, contre l’équipe qui est leur principale opposante, Charleville-Neufmanil, en tête du classement depuis qu’elle a nettement battu les Troyennes il y a deux semaines dans les Ardennes, 4-0. Les visiteuses vont se présenter avec quatre points d’avance sur les joueuses de Thierry Blanchot mais avec un match de plus qu’elles ont remporté dimanche dernier contre Reims Ste Anne, 2-1, à Charleville. Les Auboises n’ont pas le droit de perdre au risque de voir leur retard prendre une importance qui serait difficile à combler par la suite. L’idéal pour elles serait donc de l’emporter pour se rapprocher de la tête, avec l’opportunité de repasser devant en gagnant leur match de retard. Ont-elles les moyens de réussir ? La question est clairement posée après les deux derniers matches qu’elles ont perdus, encaissant un total de dix buts, les quatre de leur défaite devant les Carolos et les six de leur élimination en Coupe de France, contre Saint-Vit (6-1) et ne parvenant qu’à inscrire qu’un seul but. Thierry Blanchot devrait aligner dans les buts la jeune gardienne Cassandra Herblot, en l’absence de celle qui assurait l’intérim avec beaucoup de mérite, Naomie Vié. Autres retours, celui de Louise Guiguet en défense, et, surtout, celui de Charlotte Bertholle, l’attaquante de pointe absente lors des deux précédents matches.


Fière d'être Troyen et de supporter L'ESTAC club de coeur à jamais TeamEstac ETAC10

Avatar du membre
djmaxdu10
Pro
Pro
Messages : 2703
Enregistré le : 01 févr. 2011, 11:39
Localisation : Dampierre

Message par djmaxdu10 » 02 déc. 2018, 09:00


Seniors Régionales : Estac- Ol. Charleville-Neufmanil - cet après-midi , à 14h30, au complexe Henri-Terré, synthétique 1.


Fière d'être Troyen et de supporter L'ESTAC club de coeur à jamais TeamEstac ETAC10

Avatar du membre
djmaxdu10
Pro
Pro
Messages : 2703
Enregistré le : 01 févr. 2011, 11:39
Localisation : Dampierre

Message par djmaxdu10 » 02 déc. 2018, 20:02


Match nul 2-2


Fière d'être Troyen et de supporter L'ESTAC club de coeur à jamais TeamEstac ETAC10

Avatar du membre
Kevin-10
International
International
Messages : 7418
Enregistré le : 25 juil. 2008, 15:06

Message par Kevin-10 » 02 déc. 2018, 20:09


A l'image des hommes j'ai l'impression que cette équipe régresse, elle ne survole même plus son championnat clownesque.


Passavant l'ascensor.
#MasoniDemission ainsi que toute ta bande. Nous sommes la risée du football français à cause de vous !

Avatar du membre
djmaxdu10
Pro
Pro
Messages : 2703
Enregistré le : 01 févr. 2011, 11:39
Localisation : Dampierre

Message par djmaxdu10 » 02 déc. 2018, 23:08


FÉMININES : UNE HISTOIRE DE PÉNALTIES
DIMANCHE 02 DÉCEMBRE 2018

Il leur fallait gagner pour se rapprocher du leader qu’elles recevaient cet après-midi à Henri-Terré. Au minimum, elles ne devaient pas perdre pour rester au contact de ces joueuses de Charleville-Neufmanil que l’ancien défenseur de l’Estac, Ibrahima Faye a rejoint au sein du staff technique. Les féminines troyennes n’ont finalement pas gagné mais n’ont pas perdu non plus : 2-2. Elles ne sont donc plus maîtresses de leur destin. Mais elles pourront méditer sur leur propension à concéder actuellement autant de pénalties : deux en Coupe de France la semaine dernière et deux nouveaux cet après-midi, s’ajoutant à celui d’il y a deux semaines au match aller dans les Ardennes. Pour le reste, elles se sont plutôt bien comportées, dans le jeu comme dans l’esprit, manquant cependant de réalisme et d’efficacité.

Comme prévu, c’était la jeune Cassandra Herblot, 20 ans, qui gardait les buts troyens et Charlotte Bertholle, absente lors des deux matches précédents, était de retour. En revanche, l’Estac était privée de Zoé Cochain, suspendue. Le début de rencontre était équilibré et la première occasion était troyenne, sur un coup-franc aux 20 mètres que Mélissa Naudot frappait légèrement à gauche du but visiteur (14’). Coup de théâtre à la 16’ : l’avant-centre ardennaise s’engageait dans la surface troyenne entre deux auboises et s’écroulait. Le pénalty n’était pas contestable et était aussitôt transformé. La réaction des joueuses de Thierry Blanchot était immédiate et, dès lors, elles allaient dominer la rencontre, multipliant les mouvements, sans pour autant oublier toute prudence devant des Ardennaises toujours prêtes à placer un contre. Les opportunités d’égalisation ne manquaient pas : 18’ : tête d’Inès Moussaoui sur un coup-franc de Mélissa Naudot, 25’ : frappe d’Anna Chaysinh à gauche, et puis, à la 29’, un nouveau coup-franc était repris victorieusement par la tête de Louise Guiguet. L’Estac recollait. Sa réussite l’encourageait à insister et, après un tir de Cynthia Cabaup trop enlevé (34’), un nouveau coup-franc à plus de 30 mètres à gauche, était frappé par Mélissa Naudot et repris de la tête au second poteau par Inès Moussaoui. Les joueuses de Thierry Blanchot passaient devant. Dans la foulée, pour contestation, l’arbitre expulsait temporairement une défenseure carolomacérienne. A la pause, l’Estac était dans les temps.

A la reprise, les Troyennes se réinstallaient dans le camp visiteur. Cynthia Cabaup voyait la gardienne détourner son tir cadré en corner (46’). Sur celui-ci la reprise de la tête de Louise Guiguet passait au-dessus de la transversale. Charleville ne restait pas sans réaction. Après un contre menaçant à la 48’, une grosse action confuse devant le but de Cassandra Herblot consécutivement à un corner, était finalement maîtrisée tant bien que mal (64’). Dans la minute suivante, une transversale d’Inès Moussaoui trouvait Charlotte Bertholle dont la reprise prenait trop de hauteur. Celle-ci plaçait encore une tête au-dessus du but ardennais (71’). Charleville égalisait à la 82’ mais le but était invalidé pour une faute sur la gardienne troyenne. Mais à la 84’, cette dernière était obligée d’aller intervenir à la droite de sa surface après avoir repoussé une première tentative visiteuse, mais elle déséquilibrait l’avant-centre ardennaise. Le pénalty était justifié. Après une longue interruption pour soigner la joueuse de Charleville qui se plaignait du dos, la sanction était exécutée par la même auteure du premier coup de pied de réparation. Tout était à refaire pour les Auboises qui se jetaient sur tous les ballons pour arracher la décision. A peine entrée en jeu, Orokia Sissoko plaçait une tête sur le poteau. La balle de match revenait finalement à Inès Moussaoui, sur coup-franc aux 20 mètres, dans l’axe. Bien frappé, le ballon était repoussé sur la ligne au ras du poteau gauche. La réussite n’aura pas choisi l’Estac. C’était le principal regret de Thierry Blanchot : « On ne peut pas se cacher derrière les deux pénalties. C’est dommage et frustrant. Les filles ont fait le match qu’on attendait d’elles. Menées, elles n’ont pas lâché et ont marqué deux beaux buts. Charleville était venu pour défendre et était bien organisé. A l’entraînement, nous avons travaillé toute la semaine devant le but. Et pourtant aujourd’hui, nous avons manqué de réalisme malgré de nombreuses opportunités. Mais pas d’engagement, de détermination et de solidarité. Nous sommes dans une phase négative. Disons que nous étions malades mais que nous sommes en voie de guérison. Le championnat n’est pas fini mais nous n’avons plus notre destin entre nos mains, ou nos pieds. »

L’Estac alignait : Herblot – Annequin (Sissoko 85’), Naudot, Caye, Guiguet – Stépien, Dautun (Adam 72’), Cabaup - Moussaoui, Bertholle, Chaysinh (Rollin 74’).


Fière d'être Troyen et de supporter L'ESTAC club de coeur à jamais TeamEstac ETAC10

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité