Toute l'actualité des Transferts de l'ESTAC dans un forum dédié.
Rubrique TRANSFERTS accessible aux connectés uniquement.
Cliquez ici pour accéder à la rubrique.
_____________
Si vous rencontrez des difficultés à vous connecter, videz le cache de votre navigateur en appuyant simultanément sur les touches Ctrl + F5 de votre clavier.

[Divers] Estacqueries...

Toute l'actualité de l'ESTAC...

Modérateurs : edo, Toon, Tomass-10, snoopy45

Avatar du membre
roro10
Pro
Pro
Messages : 1400
Enregistré le : 01 janv. 2011, 15:50

Re: [Divers] Estacqueries...

Message par roro10 » 26 juil. 2017, 22:11


:

:? 25 pour moi , j'ai même pensé a cheik diallo mais j"ai oublié Matuidi



Avatar du membre
Benji213
Stagiaire
Stagiaire
Messages : 73
Enregistré le : 24 juin 2015, 17:59

Message par Benji213 » 26 juil. 2017, 22:35


turtle a écrit :
26 juil. 2017, 20:07
Il a contribué a la victoire à Sedan en marquant contre eux quand même :lol:
Je ne me rappelais pas de lui, encore moins en Ligue 1 et encore encore moins qu'il ait marqué en L1


:furia:

Avatar du membre
Micka95000
Pro
Pro
Messages : 2636
Enregistré le : 09 janv. 2010, 18:50
Localisation : Troyes

Message par Micka95000 » 27 juil. 2017, 11:30


Benji213 a écrit :
26 juil. 2017, 22:35
turtle a écrit :
26 juil. 2017, 20:07
Il a contribué a la victoire à Sedan en marquant contre eux quand même :lol:
Je ne me rappelais pas de lui, encore moins en Ligue 1 et encore encore moins qu'il ait marqué en L1
C'est quand j'ai voulu écrire BANGOURA que ça me l'a compté :lol: Mais je m'en souvenais tout de même ^^


Troyes, capitale HISTORIQUE de la Champagne !

Avatar du membre
djmaxdu10
Pro
Pro
Messages : 2163
Enregistré le : 01 févr. 2011, 11:39
Localisation : Dampierre

Message par djmaxdu10 » 29 juil. 2017, 08:13


L'ESTAC ÉTRENNE SON MAILLOT

L'Estac mettra à profit la Journée des Abonnés ce samedi à partir de 17h au Stade de l'Aube pour évoluer pour la première fois avec son maillot officiel à domicile 2017-2018.
C'est l'occasion de découvrir les numéros que porteront les joueurs cette saison :

1 Erwin ZELAZNY
2 Jérémy CORDOVAL
3 GABRIEL
4 Oswaldo VIZCARRONDO
5 Randi GOTENI
6 Karim AZAMOUM
7 Mour PAYE
8 Stéphane DARBION
10 Benjamin NIVET
11 Raphaël CACERES
12 Mathieu DEPLAGNE
13 Saïf-Eddine KHAOUI
14 François BELLUGOU
17 Johann OBIANG
18 Chaouki BEN SAADA
19 Tristan DINGOME
20 Jonathan TINHAN
21 Mory KONE
22 Christophe HERELLE
23 Charles TRAORE
24 Jimmy GIRAUDON
25 Mamadou SISSAKO
26 Adama NIANE
27 Aloïs CONFAIS
28 Bryan PELE
29 Samuel GRANDSIR
30 Mamadou SAMASSA
40 Yehvann DIOUF



Avatar du membre
ultrastroyes
Stagiaire
Stagiaire
Messages : 159
Enregistré le : 27 août 2011, 19:43

Message par ultrastroyes » 29 juil. 2017, 09:21


Aucun n a pris le 9.....pour le futur arrivant?



Avatar du membre
Kevin-10
International
International
Messages : 5118
Enregistré le : 25 juil. 2008, 15:06

Message par Kevin-10 » 29 juil. 2017, 09:24


ultrastroyes a écrit :
29 juil. 2017, 09:21
Aucun n a pris le 9.....pour le futur arrivant?
J'aurai bien aimé voir Niane avec ce n°9 mais il a gardé sans doute des bons souvenirs du numéro 26. Par contre attention à Pelé qui prend le numéro 28 qui a vu les plus gros bides de ses dernières saisons : Court, Bekamenga et Tinhan.
Kaye n'a pas le droit de choisir un numéro ? Le pauvre il est considéré comme un joueur de CFA 2.


Ligue 1 : Objectif maintien avec Jean-Louis Garcia à la baguette cette fois-ci :D

Avatar du membre
Micka95000
Pro
Pro
Messages : 2636
Enregistré le : 09 janv. 2010, 18:50
Localisation : Troyes

Message par Micka95000 » 29 juil. 2017, 10:04


BETTIOL a porté le 28 aussi ^^
Modifié en dernier par Micka95000 le 29 juil. 2017, 10:49, modifié 1 fois.


Troyes, capitale HISTORIQUE de la Champagne !

Avatar du membre
djmaxdu10
Pro
Pro
Messages : 2163
Enregistré le : 01 févr. 2011, 11:39
Localisation : Dampierre

Message par djmaxdu10 » 29 juil. 2017, 10:49


Oui sûrement



Avatar du membre
roro10
Pro
Pro
Messages : 1400
Enregistré le : 01 janv. 2011, 15:50

Message par roro10 » 29 juil. 2017, 11:09


Kevin-10 a écrit :
29 juil. 2017, 09:24
ultrastroyes a écrit :
29 juil. 2017, 09:21
Aucun n a pris le 9.....pour le futur arrivant?
J'aurai bien aimé voir Niane avec ce n°9 mais il a gardé sans doute des bons souvenirs du numéro 26. Par contre attention à Pelé qui prend le numéro 28 qui a vu les plus gros bides de ses dernières saisons : Court, Bekamenga et Tinhan.
Kaye n'a pas le droit de choisir un numéro ? Le pauvre il est considéré comme un joueur de CFA 2.
Kaye n’apparaît pas avec le groupe pro sur le site officiel .Je me demande s'il a encore un contrat pro ?



Avatar du membre
fab10
Pro
Pro
Messages : 1392
Enregistré le : 01 août 2009, 21:01
Localisation : troyes

Message par fab10 » 02 août 2017, 11:27


Masoni : « Passer le cap de la première saison »

Ligue 1
Un maintien permettrait à l’Estac et à Daniel Masoni, son président, d’appréhender l’avenir avec sérénité. Et de changer clairement de braquet.

Il est comme ça, Daniel Masoni, un brin ambivalent, souvent surprenant ; avec des défauts... mais aussi tellement de qualités. Sans lui, il n’y aurait sans doute plus de football professionnel à Troyes. En partie à cause de lui, le club a failli couler il y a deux ans...
Mais malin, celui « qui ne prend jamais de vacances » -parce que « ça l’$*$*$, les vacances »- a su se servir des erreurs passées pour rebondir et revenir plus fort. Conspué par une partie du public il y a deux ans, le « prèz » a redoré son image en quelques mois. Il a surtout su s’entourer, faire les bons choix pour relancer la dynamique. Rien que pour ça, il mérite notre respect.

« Je regarde devant, très loin devant »

Ce lundi après-midi, au siège de l’Estac, dans des préfabriqués qui sont conçus pour durer (« On n’est pas bien, là ? », interroge-t-il), nous nous pointons deux minutes avant l’heure du rendez-vous. Daniel Masoni nous attend. Mais, contrarié, par ce que l’on a écrit il y a huit jours, il rumine. Arrivés dans son bureau, escortés par le responsable de la com’, nous faisons face à un président agacé. Il se mordille le haut de la lèvre et lâche, très vite, ce qui ne lui plaît pas. « Dans ton dernier article, tu fais parler Furlan... qui dit n’importe quoi. » Puis : « Les dernières saisons, on s’en fout. Je ne veux plus faire de parallèle. Je regarde devant, très loin devant. » Toujours plein de paradoxes, le président troyen ne veut plus parler de Furlan... mais fait allusion à lui régulièrement. Qu’importe, c’est aussi pour ça qu’on l’aime. « Sinon, y a rien à dire, l’article était bon... », ajoute-t-il, calmement.
Voilà, c’est dit. Masoni redevient Daniel. Le soufflé est retombé, il peut calmement évoquer les sujets chauds du moment, aborder une saison qui s’annonce fatalement usante. Mais l’homme, 60 ans désormais, semble plus serein que jamais. Il estime avoir préparé comme il se doit la remontée du club parmi l’élite. Et espère, plus que tout, le pérenniser en L1pour lui permettre de franchir un cap.


La sérénité

« Ce n’est plus à mon âge que l’on s’en fait, dit-il. Les erreurs du passé, je les ai assumées. J’ai connu des hauts, des bas. Dans le monde de l’entreprise, les bas, on n’en fait pas état. Mais le foot, c’est différent. Tout le monde en parle. Quand Lyon avait un déficit de 300 M€, on n’en faisait pas tout un plat. Et l’OL est toujours là. Tous les clubs connaissent des périodes délicates. Ai-je pris conscience de certaines choses? J’ai surtout repris la main, c’est moi qui décide. De tout. J’ai repris le pouvoir, je finalise tout. Parce que je sais faire. » Et parce qu’il ne veut plus se faire berner. « Certaines choses m’ont fait changer. J’ai pris une baffe... et repris le flambeau. Ai-je été touché ? Oui. Si je fais des conneries et qu’on me tape sur la gueule (sic), cela ne me dérange pas. Ce qui m’a heurté, c’est que certains s’en sont pris à ma famille. »

L’avenir

On le sent regonflé à bloc. Il y a un an, Daniel Masoni voulait passer la main à des Américains, voir autre chose. Plus aujourd’hui. Combien de temps restera-t-il à la tête du club? « Tant que Dieu me prêtera vie », répond-il. Aimerait-il souffler ? « Non, je suis d’une génération qui travaillait sept jours sur sept. Partir en week-end de temps en temps me suffit. Le club, oui, c’est aujourd’hui ma vie. » L’Estac est-elle toujours à vendre ? « Tout est à vendre, lance-t-il. Tu achètes une bagnole 50 000 €, tu es fier de l’avoir sur le parking. Si un mec vient et te propose de la racheter 100 000, tu repars à pied. Même si t’avais pas prévu de t’en séparer. » Aujourd’hui, Masoni « ne vient pas bosser à reculons » ; « c’est la seule chose qui me convaincrait de vendre ». Mais le président cherche toujours de nouveaux partenaires. « Idéalement, j’aimerais trouver d’autres investisseurs, qui aient notre mentalité et qui puissent, à terme, prendre la main. Quand ? Je ne sais pas. Mais je ne cherche pas quelqu’un qui viendrait uniquement pour se faire de l’argent. »


Un club familial

L’Estac est, dit-on très souvent, un club familial. « Ça signifie qu’on se sent bien chez soi, note Daniel Masoni. Le Montpellier de Nicollin, qui gérait des milliers de salariés, était un club familial. Lors de ses funérailles, il y avait 3 000 personnes devant l’église. Il était garant d’un certain état d’esprit, qui a fait grandir son club. » Est-ce l’exemple à suivre ? « Un peu, réfléchit-il. Loulou savait être proche des gens mais savait aussi très bien gérer ses affaires. » Nicollin le modèle, l’homme capable de gros coups de gueule. Comme Masoni.

La stratégie

« À court terme, nous voulons nous maintenir, avance le président. C’est l’objectif principal, ce qui nous permettra de franchir un palier. Comment ? (avec le sourire) En atteignant les 42 points... Se maintenir n’est pas forcément une question de moyens... la première année. Car sur la durée, je n’y crois pas, il faudra investir. Mais la première année, on doit être capable de s’en sortir en étant malin. Regardez les résultats de la saison dernière. Lens et Reims disposaient des plus gros budgets de L2. Où sont-ils aujourd’hui ? Avec des choix bien pensés, tu peux faire quelque chose de bien. L’exemple, c’était Angers il y a deux ans. Nous aurions dû recruter comme eux... » L’Estac s’est servie des erreurs du passé. « Nous avons engagé des garçons à l’état d’esprit irréprochable. Avant d’embaucher un joueur, on veut être sûr de sa mentalité. Dans ce sens, je suis ravi du recrutement. » Pourquoi s’être fait prêter des joueurs, alors qu’il jurait qu’on ne l’y reprendrait plus ? « Il y a deux ans, nous avons pris des joueurs en prêt dont personne ne voulait. Là, nous avons engagé Gabriel, un énorme talent, et Khaoui, qui a une patte gauche exceptionnelle. Ces garçons, Lille et Marseille veulent les voir jouer, progresser, pour les récupérer. Ce n’est pas comme Veskovac que Toulouse voulait voir partir absolument. Les joueurs que nous prenons ne sont pas sur une voie de garage. Ils ont faim. Nous avons fait des prêts «intelligents». Cette saison, il nous faut rester en Ligue 1. À partir de la deuxième saison, en cas de maintien, nous changerons de braquet, c’est certain. Et si nous restons en L1 durant deux ou trois ans, nous serons capables d’avoir un budget de 40 M€. Pour cela, il nous faut passer le cap de la première saison. »
A lire aussi : Estac : une version 2017 meilleure que celle de 2015 ?

La saison

Elle s’annonce compliquée. « Je comprends que les gens aient peur de revivre le traumatisme d’il y a deux ans, explique Daniel Masoni. Mais nous sommes mieux armés. Beaucoup de garçons ont déjà connu la Ligue 1. Nous voulons surtout bien commencer la saison. Prendre trois points rapidement, idéalement face à Rennes. Cela nous lancerait. Tout le monde se focalise sur ce match contre Rennes. Car août va conditionner la suite, jouera sur le moral des troupes, sur l’environnement, sur la billetterie. À nous d’être prêts tout de suite. »


! ! ! ALLEZ L'ESTAC ! ! !

KSC
Stagiaire
Stagiaire
Messages : 487
Enregistré le : 20 juin 2017, 12:28

Message par KSC » 02 août 2017, 11:41


Merci pour l'article et le discours de DM semble tenir la route. En lisant entre les lignes, on peut quand même voir qu'il a bien changé depuis 2 ans. Il a aussi un projet sur le moyen terme même si on n'est jamais sur de rien dans le futur (vente du club si une grosse opportunité se présente). Les choix sur les nouveaux joueurs en prêt sont aussi très bien expliqués.



Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités